Du poison dans vos assiettes?…

Bonjour,

Vous êtes-vous demandé pourquoi il y avait tant de cancer et de maladies graves ? Et comment mettre les chances de votre côté pour que vous ne fassiez pas parti des statistiques ? Restez avec nous pour le découvrir et en prime on vous donne une recette !

Règle no 1 :

NE FAITES PAS CONFIANCE à l’industrie alimentaire. Leurs profits monétaires passent avant votre santé malheureusement.

Nous sommes très loin du temps où la maman prenait le temps de cuisiner avec amour de bons petits plats pour sa famille. Aujourd’hui ça doit être rapide, hop! on ouvre une conserve, hop! on passe au micro-onde 3 minutes un plat sorti du congélateur.

L’industrie alimentaire transforme les aliments en leur ajoutant des agents chimiques qui ont chacun leurs propriétés spécifiques.  Certains pour conserver plus longtemps, certains donnent une belle couleur appétissante au produit, certains rehaussent le goût etc.  Oui j’ai bien dit « CHIMIQUE » .  Inquiétant ?  je vous en parle plus bas.

Règle no 2 :

POSEZ-VOUS  toujours cette question : Est-ce que ça pousse dans la terre ou dans les arbres et sous quelle forme ?  Donc je dois me rapprocher le plus possible de cette forme.

Qu’est-ce que je veux dire ?  Prenons un exemple :

La carotte : Sous quelle forme la nature me fourni la carotte ? Crue ou cuite ?

Crue bien sûr, et elle a prévu aussi d’inclure des enzymes digestives qui, si je mange la carotte crue, se digèrera facilement. La carotte crue a pleins de vitamines et de minéraux aussi.  La nature n’as pas prévu l’ajout de pesticide, c’est évident, donc il sera préférable de choisir de consommer des carottes biologiques et en plus vous verrez le goût est bien meilleur.

Saviez-vous que la cuisson détruit une grande partie des vitamines et minéraux  ainsi que beaucoup d’enzymes qui sert à la digestion de cette carotte ? Le même principe s’applique à tous les légumes en fait, la carotte n’était qu’un exemple.

Règle no 3 :

Évitez le plus possible des aliments inflammatoires comme la viande rouge, le sucre, les produits laitiers (nous ne sommes pas des veaux), les produits avec gluten c’est à dire les recettes faites avec de la farine de blé entier, et la farine blanche aussi.

Pourquoi ?  Le gluten (glu = colle) fait de la colle dans l’intestin et il crée de l’inflammation.  Le grain de blé a dû passer à travers bien des étapes pour arriver à faire du pain, on s’éloigne de la nature n’est-ce-pas ?

J’entends des gens me dire :  » Nos ancêtres en ont toujours mangé »  Effectivement, mais le blé a subi tellement de modifications, il est passé de 7% de gluten à 13% et plus. Nos grand-mères faisaient leur pain à la main.  Depuis que l’industrie alimentaire utilise des machines pour faire le pain, ils ont dû modifier génétiquement le grain de blé parce que seulement 7% de gluten donnait une pâte friable, trop fragile à travailler.  Avec 13% de gluten, la pâte étire plus sans se casser, elle se travaille mieux et est moins fragile.  Je tiens à dire aussi que nos grand-mères n’ajoutaient pas toute sorte de produits que les boulangeries doivent ajouter comme des agents de conservations etc.

Règle no 4 :

Justement, les agents de conservation ou additifs alimentaires que les industries utilisent pour contrôler les micro-organismes ou l’oxydation des aliments.  De plus en plus d’ouvrages et de spécialistes de la santé dénoncent la toxicité d’un grand nombre d’additifs alimentaires qui tout en étant autorisés, sont souvent dangereux pour notre santé, peu testés mais très utiles pour les industriels. Voici comment les reconnaître :

  • Acide acétique que l’on retrouve beaucoup dans la viande
  • Acide ascorbique (E300) que l’on retrouve dans la bière, les fromages
  • Ascorbate de calcium (E302) que l’on retrouve autant dans les conserves de champignons que dans les fromages
  • Acide érythorbique aussi nommé acide isoascorbique (E315) que l’on retrouve dans la viande, compote de pomme en conserve
  • Nitrate de potassium (E252) que l’on retrouve dans les sous-produits de la viande
  • Ascorbate de sodium (E301)
  • Fumée de bois
  • Glutamate monosodique (E621) additif très controversé.

 

Et la liste peut encore s’allonger.  Pourquoi mettre tout cela dans notre corps surtout en ne connaissant pas les conséquences de tous ces produits ? Ces additifs sont testés de façon isolé, seulement dans la réalité on en trouve plusieurs dans un même produits et ça, ce n’est pas testé. Le mélange d’additifs n’est pas testé. On en trouve partout maintenant et notre corps n’est pas fait pour en consommer d’aussi grandes quantités et encore moins le petit corps de nos enfants.

Saviez-vous qu’un enfant élevé dans un pays dit « développé » pourrait consommer jusqu’à 100 additifs alimentaires différents par jour?  Bon, ça c’est une étude et vous vous dites ceci : « Personne, à ce que je sache, n’est venu étudier ce que ma famille consomme. »   Et vous avez raison.  Mais VOUS ,,, avez-vous étudié ce que votre famille consomme ?

 

Lisez la liste des ingrédients

Oui la liste d’ingrédients des sachets de soupe, des boîtes de conserve, des sodas, des sacs de bonbon, des repas congelés et cherchez les additifs, les chiffres qui commencent par « E » suivi d’un numéro.  Il faudra peut être mettre une loupe dans votre sac à main parce que les industries font leur possible pour que vous vous découragiez de lire cette liste et ils ont plus d’un tour dans leur sac.

Par exemple, concernant le glutamate monosodique (E621).  Depuis 1950 cet additif a été de plus en plus utilisé par les industriels de l’agro alimentation.  Le Dr Blaylock (éminent neurochirurgien et nutritionniste américain) a écrit un livre sur le sujet   « Excitotoxines : Le goût qui tue ».  Il y explique en détail ce que peut faire comme ravage le glutamate monosodique, considéré comme un « excitotoxine » qui détruit le système nerveux et est cancérigène. Il cite plus de 490 références et études scientifiques ,,, pourtant, RIEN ou pas grand chose n’est dit sur la toxicité de cet additif qui est pourtant tellement présent dans les aliments transformés.

On ne retrouve pas toujours « glutamate monosodique » dans la liste d’ingrédients ,,, ce serait trop facile à identifier. Les industriels l’utilisent sous plusieurs noms, questions de nous berner encore plus.  Voici une liste d’ingrédients qui cachent TOUJOURS du glutamate monosodique :

  • Glutamate monosodique (E621)
  • Glutamate ou acide glutamique (E620)
  • Glutamate monopotassique (E622)
  • Glutamate d’ammonium (E624)
  • Diglutamate de magnésium (E625)
  • Diglutamate de calcium (E623)
  • Huile ou grasse végétale hydrolysées
  • Protéines hydrolysées
  • Gélatine (porcine ou bovine)
  • Caséinates de sodium ou de calcium
  • Levure ajoutée
  • Extrait de levure
  • Protéine texturée
  • Protéines de soja, protéines de soja concentrées-Isolates de protéines de soja
  • Vestin
  • Aji-no-moto

 

Autre aliment « danger » dont même certain diront de lui le « tueur silencieux » ,,, et j’ai nommé l’ASPARTAME,,, vendu sous les marques Nutra sweet, equal et spoonful.  Si la température dépasse 86 degré F, l’alcool méthylique ou esprit des bois contenu dans l’aspartame se transforme en formaldéhyde, puis en acide formique qui à son tour cause l’acidose métabolique. (l’acide formique est le poison administré par les piqûres des fourmis rouges)  Donc, vous voyez comment la cuisson devient encore plus dangereuse pour plusieurs aliments.

Mais on sait que l’aspartame se retrouve dans le coca-cola, le pepsi diet et d’après un document « l’aspartame le tueur silencieux » de Laurie Moser, il est dit que l’aspartame peut se trouver dans plus de 5000 produits.  Il met du temps à tuer, mais entre-temps il donne toute sorte de problèmes neurologiques.  Il modifie la chimie du cerveau, le taux de dopamine dans le cerveau. De plus, il crée chez l’utilisateur d’aspartame un besoin maladif d’hydrates de carbone et fait grossir les gens.  Dans le document, on spécifie que si on enlève l’aspartame aux gens, ils perdent en moyenne 19 lb, ce qui est drôle c’est que ces mêmes personnes prennent du cola diète pour ne pas prendre de poids !!!

 

L’aspartame rend le niveau de sucre dans le sang incontrôlable.  Le Dr. H.J. Roberts, auteur du livre « Défenses contre la maladie de l’Alzheimer » raconte comment l’intoxication à l’aspartame aggrave la maladie d’Alzheimer.  Avec des produits comme l’aspartame, certains médecins diront qu’il y a un fléau de maladies neurologiques causé par ce poison mortel.  Wow! Avez-vous encore le goût de consommer des produits fait par l’industrie et fait avec de l’aspartame ???

 

Pour ne pas être trop décourageante, que doit-on faire pour que ce soit facile ?  Et comment prévenir plusieurs maladies ?

 

Mangez les produits de la nature, des fruits et des légumes biologiques, des bons gras comme l’huile de coco, l’huile d’olive, des avocats, des olives bio, des noix bio et crus si possible. Aussi de la viande d’animaux élevés comme il se doit. Ex. des poulets en liberté qui donnent des œufs beaucoup plus en santé.

 

C’est pourquoi je vais vous donner une de nos recettes de notre livre « Destination santé »

 

Salade betterave & pommes vertes  

  • 1 pomme verte
  • noix de Grenoble ou
  • 2 betteraves jaunes ou rouges
  • pacanes
  • jus d’un demi citron
  • miel
  • sel de mer & poivre

 

  1. Couper la pomme en bâtonnets fins et aussitôt les enrober du  jus de citron pour empêcher l’oxydation.
  2. Couper les betteraves crues en bâtonnets fins.
  3. Mélanger pommes et betteraves, déposer en monticule dans l’assiette et arroser de miel.
  4. Saler, poivrer et laisser tomber les noix sur le dessus.

Vous aimeriez être guidé, comment bien manger, notre livre Destination santé, vous expliquera plusieurs choses à faire et à éviter, et vous donneras de belles recettes faciles à faire! voici le lien ; http://www.irrigationlaberge.ca

 

Bonne santé !!!

Chantale Laberge, Naturopathe

 

avec la collaboration de Diane Bouchard et Charles Desbiens

 

 

 

5 réflexions au sujet de « Du poison dans vos assiettes?… »

  1. Bonjour,

    J’ai depuis peu pris conscience de ce que les industriels mettent dans leurs produits.
    Pour cela, il a fallu une rencontre et des problèmes de santé (malheureusement) pour ouvrir les yeux….
    Je n’achète plus de soda, achète des produits bio quand financièrement cela m’est possible….et autant mes enfants apprécient le vrai goût des légumes frais, autant mon mari est plus difficile à convaincre!
    La transition n’est pas facile mais faisable petit à petit : essentielle à mes yeux ne serait-ce que pour nos enfants.
    Merci pour vos interventions.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s